Le crédit d’impôt vous est accordé, entre autres, dans le cas où vous réalisez des travaux ayant pour but ou pour conséquence une économie d’énergie. Si telle est votre situation, il faut que vous vous renseigniez sur la déclaration de votre revenu et les coûts (en TTC) du matériel que vous avez installé.

Étant donné que l’isolation thermique permet de consommer moins en chauffage et en climatisation, ce type de travaux entre en compte pour profiter d’un crédit d’impôt. Voici donc comment remplir votre déclaration dans ce cas.

Déclarer vos dépenses liées aux travaux d’isolation en ligne

L’isolation thermique permet de se protéger du froid l’hiver et de la chaleur l’été. Par conséquent, vous auriez beaucoup moins besoin de consommer de l’énergie pour réchauffer ou refroidir votre foyer. En plus de faire des économies tant en énergie qu’en termes fiscaux, vous faites un bien fou à notre environnement.

Ainsi, il est possible d’effectuer votre déclaration de revenus sur Internet dans le but d’y renseigner les coûts de vos travaux d’isolation et de bénéficier du crédit d’impôt. Pour cela :

  • Accédez au site dédié ;
  • Remplissez la première et deuxième étapes tel que c’est indiqué ;
  • En troisième étape, cochez la case « transition énergétique de l’habitation principale » dans la partie charges ;
  • Renseignez et valider la partie dédiée à vos revenus.

Notez que pour passer d’une étape à une autre, il faut cliquer sur « Suivant ». Enfin, il y a la partie qui concerne le Crédit d’impôt. Il faudra alors que vous y indiquiez simplement le montant TTC du matériel installé dénoué de ses frais d’installation.

Déclarer vos dépenses liées aux travaux d’isolation sur papier

Si vous préférez déclarer vos travaux d’isolation de manière classique, vous devez commencer par joindre le « formulaire 2042 RICI » à la déclaration de vos revenus. Celui-ci sert en fait à déclarer ce que vous avez dépensé pour augmenter la qualité environnementale de votre habitation principale. Sachez alors que vous trouverez la partie qui concerne le Crédit d’impôt en faveur de la transition énergétique dans la page numéro 2.

Une fois que vous aurez trouvé le formulaire et donc la page 2, vous devrez préciser, dans des cases spécifiques, si, oui ou non, vous avez profité de l’éco-prêt (nul d’intérêt). Dites aussi si vous avez réalisé un bouquet de travaux. Enfin, remplissez la case dédiée avec le montant TTC du matériel d’isolation (ou pas) installé.

Il faut également savoir qu’en cas de contrôle, il vous faudra présenter une pièce justificative. Veillez donc à ne pas perdre la facture acquittée de l’entreprise qui a réalisé vos travaux d’isolation.

Consulter un baromètre des taux de prêt immobilier

On sait que l’Etat français aide les foyers à financer certains travaux, parce que l’environnement est au cœur de ses préoccupations, vu la rapidité avec laquelle le climat se réchauffe. Nous sommes donc invités, nous citoyens, à faire des efforts pour réduire notre impact sur la nature. C’est pourquoi tous les travaux, qui sont réalisés dans nos maisons et qui ont pour objectif de mieux les isoler afin de réduire nos consommations énergétiques, peuvent être financés en partie par les services publics. Cela aide les gens qui viennent d’acheter leur logement à le rénover, sans qu’ils aient besoin de trop dépenser. Vu les prix pratiqués dans certaines communes, c’est assez bienvenu, si l’on souhaite pouvoir profiter un peu de son pouvoir d’achat pour faire autre chose que de refaire sa toiture ou remplacer les huisseries. Acheter un appartement est devenu, dans certaines régions de France métropolitaine, bien plus cher qu’il y a quatre ou cinq ans. Le marché de l’immobilier est très fluctuant et, ces dernières années, s’il s’est stabilisé dans certaines communes, dans d’autres les prix se sont envolés comme jamais auparavant. De même les banques sont parfois devenues plus frileuses à l’idée de prêter de l’argent à des particuliers ayant le souhait d’acquérir une maison. C’est pourquoi, avant de se lancer, il vaut mieux consulter un baromètre des taux de prêt immobilier pour en savoir plus.

Bien s’informer sur les taux de prêt immobilier

Ainsi on sait à quoi s’en tenir, si l’on voit un bien immobilier qui correspond exactement aux souhaits que l’on a, tant pour ce qui concerne la superficie globale que pour ce qui concerne sa configuration, et que l’on se sent prêt à se porter acquéreur. Le prix du bien, c’est une chose, mais le montant du prêt que l’on doit faire pour l’acheter pour de bon en est une autre. Donc via un baromètre des taux de prêt immobilier, on sait a priori quelle sera la somme que l’on devra rembourser, en plus du prix de la maison lui-même. En fonction des périodes et de la conjoncture plus globale de l’économie française comme européenne, les taux ont tendance à baisser ou bien à remonter. Pouvoir se positionner à l’instant T permet de savoir à quoi s’en tenir et donc de décider si c’est le bon moment d’investir dans l’immobilier ou bien s’il vaut mieux attendre quelques mois, en attendant une variation de taux à la baisse.

Comment déclarer des travaux d’isolation aux impôts ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.